A2 + : Réagir à des interdictions, se plaindre et se défendre

Une petite fiche aujourd’hui pour pratiquer la communication problématique en découvrant le lexique et les structures grammaticales de l’interdiction, l’autorisation et comment y réagir, c’est-à-dire en se plaignant, en se défendant ou en s’excusant.

Décryptage des activités qui sont construites autour de l’idée qu’on suit une personne en vacances, ou en voyage :

Activité A : Introduction, on décrit l’image en groupe en insistant sur l’expression interrogative de la personne. Il s’agit ici de seulement décrire l’interdiction avec « pouvoir » ou « devoir » et dire pourquoi, par exemple « Je ne peux pas faire de bruit parce que c’est un hôpital », et on peut aller dans les détails en décrivant le type de bruit (crier, les klaxons, les rassemblements…) et comment on comprend le symbole de la croix, surtout s’il y a des différences culturelles dans la représentation symbolique de l’hôpital.

Activité B : À travers la liste des règles d’un hôtel (où la personne de l’activité A se dirigeait, si vous trouvez intéressant de suivre la narration et instaurer un genre de storytelling.) l’apprenant découvrira de nouvelles structures pour exprimer l’interdiction ou l’autorisation. Il faut ici associer la liste avec leurs logos, qui incluent un logo non-utilisé (l’eau du robinet peut être bue, logo I).

La liste se concentre essentiellement sur l’interdiction, avec la structure « autoriser à » utilisé une fois, mais celle-ci peut être réutilisée pour reformuler la liste de l’hôtel, par exemple « Les drones ne sont pas autorisés dans l’hôtel », une activité de reformulation rapide à lier avec les verbes pouvoir/devoir pour vérifier la compréhension des apprenants. Pour aller plus loin, on peut demander pourquoi (Pourquoi les drones sont-ils interdits? Parce qu’ils gênent, parce qu’ils prennent des photos, ils sont dangereux…) et demander parmi la liste quelle règle est la plus importante ou au contraire, la plus gênante. Pour discuter et introduire l’activité C et sa liste de communication, demander aux apprenants quelles autres règles ils ont déjà rencontré dans un lieu comme un hôtel (un autre lieu peut être une activité à part).

Activité C : Boîte à outils de communication, première partie où on retrouve les termes employés dans le règlement de l’hôtel. On peut ici faire une activité de type créer un règlement pour un cinéma, une école…pourquoi pas varier en faisant un règlement le plus strict possible, ou bien avec des règles absurdes !

Activité D : Un dialogue à compléter, d’abord en jouant le/la client/e de l’hôtel qui est accusé.e d’avoir enfreint le règlement. Le dialogue est assez libre, mais il s’agira quand même de faire attention aux deux réponses pré-écrites du responsable, ce qui limite un peu l’improvisation mais ceci est possible avec la réponse finale ouverte du responsable.

Un aspect intéressant de cette activité est le choix qui s’ouvre à l’apprenant de répondre en admettant son erreur ou de contre-attaquer en niant avoir enfreint le réglement. Le dialogue est à compléter et à jouer (à deux, ou avec le formateur) avant d’avoir pris en main la boîte à outils du E, mais ceci permet d’abord aux apprenants d’utiliser ce qu’ils savent, d’anticiper un peu sur les formulations, ou bien de découvrir en simultané les expressions.

Cette activité rejoint les problématiques de la production orale du DELF A2, voire le B1 et il me semble que cette fiche peut être facilement adaptable.

Un fichier PDF de deux pages

Me remercier pour les ressources : Faire un don paypal Ou me payer un café

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :