B1 + Avant, maintenant « Avoir 20 ans… » Utiliser l’imparfait pour décrire et comparer des situations sociales passées

Objectifs : Ce cours est un écho à celui précédemment publié, mais avec un axe historico-social plus pointu et du vocabulaire destiné à des apprenants B1 + À la place d’une conversation entre une grand-mère et sa fille et des anecdotes de la vie, il y a trois petits textes de type journalistique sur « Avoir 20 ans en… » et il s’agit pour les apprenants de retrouver l’année qu’ils décrivent, 1966, 1986 ou 2016.

Cela nécessitera quelques notions historiques française et/ou européennes, Mai 1968 par exemple, mais chaque texte a assez d’indices pour procéder par élimination, et sera guidé par les deux illustrations. À noter que ces textes et photos sont des descriptions, et ne portent pas nécessairement de jugement moral : ceci permettra d’éviter par exemple des débats de type pour/contre l’engagement LGBT présenté dans la photo/3ème texte, ce que j’ai toujours trouvé désagréable en classe et cela peu importe les cultures présentes !

Grammaire : Comme l’article précédent, le point grammatical détaillé ici est l’imparfait. Vu le niveau B1 + on peut s’attendre à ce que cela ne soit qu’une révision, mais on pourra en profiter pour voir la différence avec le passé composé, la construction conjointe avec le plus-que-parfait également présent dans les textes, les marqueurs temporels…Pas d’exercice de systématisation, car cette fiche est surtout pensée en Communication/Production orale.

Lexique : Une activité de synonymes/antonymes à retrouver dans le texte qu’on pourra exploiter en demandant aux apprenants d’en trouver eux-mêmes à faire deviner à leurs camarades. Lexique des sentiments, la politique, les générations…

Pour aller plus loin : À l’oral, on s’attachera à creuser ce qui fait une génération, ce qui définit la jeunesse, quels points communs, quelles différences, surtout selon les pays d’origine des apprenants et si leur culture leur donne même cette notion de génération englobante. On pourra faire une frise pour différencer ces générations par exemple, avec des événements majeurs qui marquent ces générations.

En production écrite, on pourra faire décrire à la manière d’un journaliste ou d’un historien, une description au passé de la génération à laquelle pensent appartenir les apprenants ou guider selon un thème plus précis comme « la génération Covid » ou tout autre sujet majeur du pays/culture de vos apprenants.

Un PDF de deux pages

Me remercier pour les ressources et me permettre de renouveler mon domaine .fr en 2022 :

Faire un don paypal Ou me payer un café

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :