Pratiquer la production et l’interaction orale en situation de E-learning : activité interactive B1

Pour lire mon raisonnement derrière le besoin et l’intérêt d’activités en ligne d’interaction/production orale, rendez-vous sur le premier article.

Les choses se corsent un peu avec le B1 que les descripteurs CECR de production et interaction orale, ainsi que les exigences du DELF, définissent comme « être capable de faire face à une situation inhabituelle », « d’expliquer et résoudre une difficulté quotidienne » et « réagir à des sentiments, formuler une plainte ». Des compétences donc pas évidentes à travailler en situation de E-learning puisque le plus intéressant en dialogue est de titiller l’apprenant pour l’amener à défendre sa position et d’adapter ses actes de parole à un discours inhabituel où plusieurs solutions sont possibles.

Avant de présenter cette troisième et dernière activité, voici quelques idées et outils intéressants pour poursuivre l’oral en E-learning à partir du B1 :

  • Faire un podcast : très à la mode en ce moment, les podcasts peuvent être préparés à l’avance ou improvisés. Il est toujours mieux que cette activité ne se résume pas à lire un texte entièrement écrit, car comme la radio, le podcast permet l’hésitation, la répétition, les rires aussi ! Il suffit de choisir un sujet, ou seulement un thème et s’enregistrer, seul ou à deux, entièrement en audio. La publication sur Soundcloud permet des commentaires.
  • Faire un Ted Talk : plus préparé, plus détaillé, cette activité d’exposé sur un sujet peut avoir la forme d’une capsule video et s’inscrit très bien dans une pédagogie de projet. Le sujet peut être choisi et maîtrisé par l’apprenant, mais il est aussi très amusant de faire des exposés de type Ted Talk sur un sujet anodin (« Pourquoi les bananes sont les meilleurs fruits du monde »), ou aléatoire, voir complètement improvisé !
  • Profiter des nouveaux réseaux pour pratiquer l’oral en mobile : Tiktok, Instagram (en privé ou accès limité), Youtube pour des caspules vidéo…
  • Outils : Vocaroo pour s’enregistrer facilement en desktop, Whatsapp pour les notes audio en groupe, Moodle, Teams, InterviewApp (payant, pro) pour des entretiens audio en différé (vous préparez les questions, l’apprenant y répond seul à son rythme), Powtoon pour des vidéos animées, Ubicast (pro, à intégrer dans la formation)…

Comme indiqué dans mon premier article, les nouvelles formes d’interaction en ligne particulièrement développées pendant le Covid permettent des expérimentations dans tous les domaines pédagogiques et il est passionnant d’y contribuer pour la pédagogie linguistique et ainsi faire évoluer sa pratique avec une hybridation des formations au service des apprenants.

Et maintenant, l’activité B1 « Exercice en interaction » et une description des 7 pages :

Le lien à partager vers l’activité sur Genially (merci de ne pas modifier l’activité sans me prévenir ou demander)

Page 1 : Présentation de la situation générale et du rôle que jouera l’apprenant, on insiste sur l’aspect problème qui sous-entend solution à trouver. Le contexte de la colocation problèmatique est assez récurrent en DELF B1, il permet des interactions informelles avec un vocabulaire de la vie de tous les jours mais tout de même une argumentation poussée.

Page 2 : La colocataire fait face à l’apprenant et le paraverbal (bras croisés, sans visage, un peu fermé) peut donner un sens d’agressivité qui remplace le ton oral. Les paroles sont assez courtes et permettent d’ouvrir largement la discussion. C’est à l’apprenant d’aborder et de décrire le problème. Celui-ci est déclenché grâce à des illustrations et leurs étiquettes, et de l’aide est apportée dans la bulle « Aide », sans qu’il n’y ait de phrases complètes à seulement répéter. Le bouton d’enregistrement permet de « déclencher » le discours de l’apprenant, et l’apprenant peut parler seul ou s’enregistrer via le lien.

Page 3 : Votre colocataire ne va pas se laisser faire aussi simplement et réagit à vos propos; vous devez donc aussi réagir. Comme pour l’activité en A2, deux choix s’offrent à l’apprenant : celui de rester assez conciliant, et de rassurer la colocataire en disant en gros que ce n’est pas si grave. L’aide proposée reste assez vague, mais il s’agit ici de s’adapter aux réactions de la colocataire et de commenter ses paroles dans un sens positif.

Le deuxième choix est plus négatif et agressif; je l’ai appelé « être en colère » car il s’agit de protester, de se justifier ou de carrément nier ce qu’a dit la colocataire.

Dans les deux cas, l’apprenant aura à réagir directement aux paroles de la colocataire et de d’y donner son point de vue. Ceci est souvent le plus déstabilisant en interaction de DELF, car il ne faut pas se démonter et trouver des arguments.

Ces deux chemins ont leur propre suite, ce qui permet donc à cette activité d’être réalisée au moins deux fois, et pourquoi pas – pour aller plus loin – d’imaginer d’autres solutions, d’autres réactions aux propos de la coloc !

Page 4 Rassurer réaction : Vos paroles ont amadoué votre colocataire, bravo ! Mais elle a aussi une critique à vous faire. Ici, l’apprenant devra trouver un dernier compromis, remercier, s’excuser, faire une promesse…

Page 4 (5) Être en colère réaction : Aïe ! Votre colocataire est très agacée par vos accusations et vous en renvoie une au visage. L’aide de cette page guide l’apprenant à trouver un compromis et à s’excuser, car le but d’une interaction orale B1 n’est pas de s’engueuler et de se quitter très fâchés (ce qui toutefois est une piste intéressante à explorer !). De l’aide grammaticale sur les hypothèses avec « Si » peut guider l’apprenant à imaginer des compromis, ce qui est souvent un point important de la morphosyntaxe en B1.

Page 5 (6) Rassurer conclusion : Vous avez réussi à vous entendre avec votre colocataire ! Avant qu’elle ne vous quitte, proposez quelque chose ou rappelez-lui ses promesses. Il est toujours plus intéressant que l’apprenant ait le dernier mot en interaction orale. Pour conclure, le bouton « Feedback » permet à l’apprenant de réfléchir à sa pratique et à s’auto-évaluer selon la grille de production orale.

Page 5 (7) Être en colère conclusion : Cette page sous-entend que l’apprenant à proposé un compromis à la colocataire, les dernières choses à dire sont donc équivalentes à la page Rassurer. On retrouve aussi le bouton « Feedback ».

Pour aller plus loin : Explorer d’autres chemins comme être plus agressif envers la colocataire, refuser totalement le compromis ou l’accusation de faire du bruit le soir. Ce jeu de rôle peut aussi être reproduit en classe (même en ligne, sur Zoom ou autres) avec des apprenants jouant le rôle des colocataires, et trouvant d’autres possibilités de compromis.

N’hésitez pas à aller répondre à mon sondage sur les contenus de ce site, j’ai élaboré ces activités interactives car la demande semblait émerger, mais je suis évidemment ouverte à toute proposition !

Me remercier pour les ressources : Faire un don paypal Ou me payer un café

Attribution : Dirty Vectors by Vecteezy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :